Artisanat et shopping en Thaïlande

La Thaïlande est connue pour la qualité et la variété de son artisanat mais aussi pour être un des plus grands centres de shopping de l’Asie. Pour s’en convaincre, il suffit de déambuler dans les divers malls de la capitale et ses nombreux marchés de jour, de nuit ou du week-end.

Un artisanat raffiné et royal

En 1976, la Reine Sirikit trouva un moyen de développer de nouvelles sources de revenus pour les Thaïlandais ruraux en leur proposant de remettre au goût du jour les objets artisanaux du royaume. Ainsi naquit la Promotion des Activités Supplémentaires et des Techniques Affiliées, plus connue sous le nom de SUPPORT. Depuis cette date, le projet s’est étoffé et les artisans produisent quantité d’articles vendus dans des points de vente exclusifs, les Chitralada Shops dont les recettes sont destinées à financer le développement permanent du projet.

Vous trouverez les Chitralada Shops à Bangkok: au pavillon des décorations du Grand Palace, au centre commercial de l’Oriental Plaza, à l’hôtel Hilton International, dans le quartier de Vimanmek Mansion et à l’aéroport international.

D’autres Chitralada Shops: Rose Garden dans la province de Nakhon Pathom, à Pattaya et à l’aéroport de Chiang Mai.

Parmi les articles proposés, on peut trouver des soieries tissées à la main, des pashmina, les célèbres soieries mat-mee du nord-est de la Thaïlande chinées par teinture, des sacs à main yan liphao tissés, des cotonnades thaïes, des objets de décoration et quantité d’autres souvenirs à rapporter à vos proches. Les prix sont plus élevés que sur les marchés mais très raisonnables par rapport à l’équivalent en Europe et votre achat se transformera en bonne action.

Le rotin et l’osier

La Thaïlande est réputée pour ses meubles en rotin et en osier de qualité. Les artisans font preuve d’un excellent niveau de travail pour créer un mobilier dans une large gamme de formes et de styles. Si vous souhaitez apporter une touche d’exotisme à votre intérieur, vous pouvez faire expédier les articles chez vous. La plupart des commerçants ont l’habitude de s’en charger.

Les articles niellés

Kézako? Le niellage est une pratique centenaire du Sud de la Thaïlande et se traduit par la décoration d’objets en or et en argent. L’artisan grave des motifs délicats qui sont ensuite incrustés d’un alliage de métaux. Parmi les articles niellés on trouve principalement des plateaux, des boîtes et des vases. Il s’en vend un peu partout à Bangkok et bien évidemment dans le Sud, en particulier dans la province de Nakhon Si Thammarat.

Le cuivre et le bronze

Depuis toujours, le cuivre et le bronze made in Thaïland connaissent un grand succès du fait de leur qualité. Aujourd’hui les artisans mêlent méthodes traditionnelles et innovations modernes. Ainsi, l’enrobage de silicone évite le ternissement. Quant aux motifs et styles, là aussi on trouve tradition et modernité. Outre les couverts, bols et autres articles de table, il est possible d’acquérir des sculptures de personnages ou d’animaux.

La laque

On la trouve surtout à Chiang Mai et le Nord de la Thaïlande dont cette forme d’atisanat est la spécialité. Elle consiste à enrober des morceaux de bambou ou de bois avec de la laque puis à y peindre à la main des motifs très compliqués. Les objets sont traditionnellement réalisés en laque dorée sur fond noir ou en laque jaune et verte sur fond brun-rouge et se déclinent en bols, boîtes, plateaux très raffinés.

L’argent

L’argent martelé est une autre forme d’artisanant traditionnel de Chiang Mai mais on en trouve aussi bien sûr à Bangkok et dans le reste du pays. Il se décline essentiellement en bols, vases, boîtes et autres objets décoratifs aux motifs en relief.

Mais il n’y a pas que l’argent martelé. Les bijoux en argent sont omniprésents en Thaïlande. Dans mon précédent article Chiang Mai, la Rose du Nord, je vous ai parlé de la bijouterie Angel mais les amateurs de bijoux fait maison peuvent aussi acheter de l’argent au poids dans la célèbre Khao San Road (voir Les 10 incontournables de Bangkok).

L’étain

Pour les amateurs, on trouve de très jolis objets en étain réhaussé ou non de motifs en relief (flasques, boîtes, vases, gobelets, assiettes…).

La céramique

Art ancestral de plus de 700 ans, la céramique fait partie de l’histoire de la Thaïlande. On a vu dans L’art du Benjarong en Thaïlande que l’influence chinoise a été déterminante dans la fabrication des arts de la table mais des styles indigènes ont également contribué à constituer un héritage précieux. Dans la céramique traditionnelle, outre les Benjarong, on trouve les céladons et les porcelaines chinoises bleu et blanc. Mais les artisans d’aujourd’hui produisent également des céramiques aux formes, coloris et motifs contemporains, proposés en services de table, vases, pieds de lampe sans oublier les énormes pots vernissés destinés au jardin.

La soie

Depuis que Jim Thompson (lire La Maison de Jim Thompson) l’a remise au goût du jour, la soie est indissociable de la Thaïlande. Elle se décline à l’infini tant au niveau des coloris, motifs et utilisations. Vendue au mètre, en prêt-à-porter, cravates, écharpes, foulards, sacs, étuis à lunettes, carnets, étuis à bijoux, housses de coussins, etc… le choix est vaste, sans oublier un tissage plus épais qui permet de l’utiliser en tissu d’ameublement.

La soie Mat-Mee

Ce style unique de soierie thaïlandaise est le produit d’un artisanat traditionnel de l’Isan, la région Nord-Est du pays. La soie est produite à partir de fils de soie chinés par teinture, elle est tissée à la main et imprimée de motifs aux dessins compliqués. Cet artisanat jadis peu connu a été remis au goût du jour grâce à la Reine Sirikit à travers ses projets de développement rural. Tissu favori de la Reine et des autres membres de la Famille Royale, la soie Mat-Mee connaît un engouement qui ne se dément pas. Ci-dessous, deux photos d’une jupe achetée à Bang Saphan à l’automne dernier. Ce n’est pas le genre de jupe qu’on porte pour aller au marché 😉

jupe-thaietvous-com
Jupe en soie Mat-Mee
soie-mat-mee-thaietvous-com
Détail motif de la jupe

 

Le coton et le batik

A côté de la soie, il existe une multitude d’articles en coton de grande qualité. Côté vêtements, je possède un bermuda increvable, acheté en 2003, qui n’a pas pris une ride lui et qui me suit à chaque voyage, sans parler de mes T-shirts Jim Thompson dont le plus ancien date de 2000!!!

Quant aux batiks, ils sont originaires des tribus du Nord et tissés de façon traditionnelle. Leurs motifs aux couleurs vives sont parfois ornés de broderies.

village-province-chiang-mai-thaietvous-com

La joaillerie et les pierres précieuses

Je vous les déconseille si vous n’êtes pas familier de cet art car il est très facile de se faire escroquer et d’acheter à prix d’or un vulgaire morceau de verre. Sachez que dans le commerce des pierres précieuses, il n’y a pas de bonnes affaires, le beau et le bon marché ne vont pas de pair. Pour les connaisseurs, Mae Sai, à la frontière birmane au nord de Chiang Rai, possède un marché des pierres précieuses qui attire les spécialistes.

A savoir: la Thaïlande se place au deuxième rang mondial des exportateurs de joaillerie. Parmi les pierres que l’on trouve le plus fréquemment il y a les rubis, les saphirs et les diamants.

L’or

J’ai vu peu de bijoux en or qui correspondent aux standards européens. Ils sont souvent titrés à 24 carats et ont une couleur qui tire sur l’ocre, ce qui n’est pas très joli. Si vous avez vu de beaux articles en or 18 carats en Thaïlande, notez-le dans les commentaires ci-dessous pour en faire profiter tout le monde 🙂 merci tout plein…

Les antiquités

Là aussi, il convient d’être prudent car au final les bonnes affaires peuvent coûter très cher. Certaines pièces sont interdites à l’exportation tandis que d’autres nécessitent une licence d’exportation. Achetez-les dans un magasin qui a pignon sur rue et dont le propriétaire connaît les restrictions et les documents à fournir.

Les tableaux

Bangkok compte de nombreuses galeries d’art qui présentent des oeuvres originales d’artistes locaux contemporains mais vous pouvez aussi trouver des tableaux aux motifs traditionnels, peints sur toile, soie ou bois. Ci-dessous, un petit tableau sur bois avec application de feuille d’or que j’ai acheté au marché de nuit qui se tient au centre-ville de Chiang Rai une fois par semaine (ne pas confondre avec le night bazar). Il n’est pas grand (30X21cm), le tableau pas le marché de nuit, parfait pour la valise et je l’ai payé moins de 15€.

thaietvous-com (3)

 

Vêtements et accessoires

Il y en a partout, à tous les prix, pour tous les goûts. Cela va de la boutique de luxe au stand sur un marché en passant par les centres commerciaux. On trouve bien sûr de nombreuses contrefaçons (les fameux polos Lacoste et Adidas sans oublier les sacs Vuitton et les montres Rolex). A éviter bien sûr, sauf si vous êtes prêts à voir vos achats confisqués pour être détruits et vous-même redevable d’une amende s’élevant à 3 fois le prix du vrai.

Bon à savoir: s’il est courant de marchander, dans les centres commerciaux on ne discute pas le prix. En revanche si vous y achetez un vêtement ou un accessoire de marque, ça ne sera pas une contrefaçon. Vous voilà rassuré(e) et prêt(e) à faire chauffer la carte bleue.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Artisanat et shopping en Thaïlande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s