La province de Surat Thani, Thaïlande

L’endroit qui attire le plus de visiteurs dans la province de Surat Thani, située dans Le golfe de Thaïlande est sans conteste Ko Samui bien qu’elle ait malheureusement perdu son côté authentique.

La capitale de la province, Surat Thani, est surtout connue pour être le point de départ des bateaux vers Ko Samui.  Pourtant, les voyageurs devraient s’y arrêter au moins une journée.

Thailand_Surat_Thani_locator_map.svg
Province de Surat Thani

Surat Thani

Si la ville en elle-même offre peu d’intérêt, ses environs valent le détour. Pour les gourmets, l’estuaire du fleuve Tapi, à cinq kilomètres de la ville, est réputé pour ses restaurants de fruits de mer.

A huit kilomètres, le Centre de Nature, censé préserver la nature et la vie sauvage, s’étend sur 600 hectares. Malheureusement, de nombreux animaux sauvages sont en cage et ça, j’ai du mal à le comprendre. Cependant, ne manquez pas le Stupa Si Surat au sommet de la colline Tapi. Nom local du temple Phra That Khao Tapet. De plus, une vue magnifique et panoramique de la ville de Surat Thani, du fleuve Tapi et de la baie Ban Don s’offre au visiteur.

Dans les environs

Les parcs à huîtres concentrés dans l’estuaire des fleuves Kradae et Tha Ton sont accessibles depuis l’embarcadère de Tha Ton. Comptez une demi-heure pour y accéder. Les huîtres sont plus grosses qu’ailleurs ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

La chute d’eau de Wiphaw se situe à trente kilomètres de la capitale provinciale, le long de la route 401 dans le village de Pak Praek. Cette chute n’est pas impressionnante mais son environnement bucolique lui confère un aspect pittoresque.

Le Wat Khao Suwan Pradit est un monastère qui a été fondé par Luang Pho Choi, l’un des moines bouddhistes les plus vénérés de Thaïlande du Sud. Sa pagode culmine à 45 mètres et contient des reliques de Bouddha. L’endroit offre des vues exceptionnelles de la côte et des îles voisines.

photo-tripadvisor
Wat Khao Suwan Pradit

 

A 50 kilomètres au nord de la capitale provinciale, sur la route 41, se tient un temple forestier de 75 hectares Suan Mokkha Phalaram, plus connu sous le nom de Suan  Mokqui a été fondé par le dernier Bhikkhu Buddhad-hasa, très respecté en Thaïlande et au-delà. La doctrine de son fondateur prônait le retour aux sources et reflétait celle des premiers disciples du Bouddha, il y a plus de 2 500 ans. Il a attiré de nombreux bouddhistes et philosophes venus d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud, d’Australie et du Japon. La quiétude du lieu est propice à une retraite contemplative.

A 4 kilomètres de là, une pagode vénérée, Phra Borommathat Chaiya est vieille dit-on de 1200 ans. Située à un kilomètre de la gare de Chaiya, elle contient des reliques du Bouddha et établit un lien direct avec l’Empire Srivachaya. [Si quelqu’un peut m’apporter des informations sur cet empire, je suis preneuse. Je n’ai rien trouvé sur internet, merci :-)]. Un petit musée contigu contient des objets des environs.

Le village de Phumriang, à 6 kilomètres à l’est de Chaiya est réputé pour ses vêtements en soie brodés d’argent et ses chapeaux en jute. C’est également un centre d’art et d’artisanat.

Le Parc National de Khao Sok offre des équipements pour dormir mais il est indispensable de réserver à l’avance. Renseignements au Département des parcs nationaux à Bangkok au 66 2579 0529 ou 66 2579 4842

Ko Samui est avec Phuket, un des endroits les plus visités de Thaïlande. J’y suis allée il y a quelques années et je dois avouer, au risque de faire hurler certains, que ce n’est pas mon endroit préféré. Je n’ai pas aimé l’ambiance, trop touristique (heureusement, j’étais en basse saison), trop d’hôtels, trop de riches villas pour étrangers, etc…  Lors de mon séjour, j’ai loué une moto pour me balader et, surprise, en empruntant la route qui fait le tour de l’île, par moments, je ne voyais pas la mer sur des kilomètres! Il y a quand même plein de choses à voir. Tout d’abord, lorsqu’on vient de Bangkok par avion, on survole le parc national d’Ang Thong avec ses rochers calcaires couverts de verdure qui émergent de l’eau. C’est un spectacle magnifique. Ensuite, l’aéroport qui ressemble à un aéroport de brousse, ouvert sur tous côtés avec ses fauteuils en rotin à deux pas de la piste et ses ventilateurs qui brassent l’air paresseusement. A l’arrivée, un petit train style voiturettes de golf en plus gros vient vous chercher en bout de piste pour vous conduire au point de retrait des bagages.

Dans deux précédents articles, je vous ai parlé d’un moine momifié La momie de Ko Samui et de rochers pour le moins originaux Une nature coquine à Ko Samui. Mais il n’y a pas que cela à voir, pour peu qu’on s’éloigne des plages. L’avantage indéniable de Ko Samui est son relief montgneux: dès lors il suffit de grimper un peu pour jouir d’une vue magnifique. Idéal pour les amateurs de photos.

vue-ko-samui-thaietvous-com (2)

L’île n’est pas très grande, la route côtière fait 51 kilomètres, on a vite fait de la sillonner dans tous les sens à moto. Attention: les routes de Ko Samui sont dangereuses et accidentogènes, il convient donc d’être très prudent. Une petite anecdote à ce sujet: un jour que je me sentais en forme, j’ai doublé plusieurs motos qui ne roulaient pas très vite. Tout à coup, j’ai vu arriver un virage et j’ai pensé « ma vieille, c’est fichu, tu ne le prendras pas ». Je suis donc allée tout droit et j’ai fini ma course dans le sable entre deux cocotiers, ce qui a dû amuser les motocyclistes que j’avais fièrement dépassés et qui prenaient le virage tranquillement…

Il y a une jolie cascade à visiter entre Hua Thanon et Nathon dont je ne garde pas un très bon souvenir puisque j’y ai perdu mes lunettes de soleil (qui faisaient également office de lunettes de vue) toutes neuves. Elles avaient une semaine et j’étais à Ko Samui depuis deux jours! Mais j’ai rencontré de jeunes Américaines qui m’ont demandé de les prendre en photo et se fichaient pas mal de mes lunettes que j’essayais désespérément de récupérer en plongeant mon bras dans l’eau. Hélas, elles étaient déjà loin, emportées par les tourbillons (mes lunettes, pas les Américaines).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jardin des papillons qui domine l’île est très beau à visiter. Des centaines d’espèces, un endroit verdoyant avec une cascade rafraîchissante et une vue à couper le souffle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A voir également, le fisherman village, touristique mais typique et sympa.

fisherman-village-thaietvous-com

On ne peut manquer non plus le Bouddha assis sur l’îlot de Fan.

bouddha-ko-samui-thaietvous-com

Et bien sûr, les plages….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme partout en Thaïlande, il y a aussi des temples et pour peu qu’on s’aventure sur les petites routes forestières, on a de jolies surprises….

 

forêt-samui-thaietvous-com

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive mais peut-être vous aurai-je donné envie de visiter cette belle province.

En ce qui concerne Ko Samui, l’île est très belle, il faut juste oublier le développement touristique à outrance. Mes photos datent de juin 2009 et j’imagine qu’elle a changé depuis mon séjour. A l’époque, les plages du sud étaient préservées mais déjà on voyait des pancartes pour des terrains à vendre et quelques constructions.

Ko Samui, comme de nombreuses îles du sud, était une île de pêcheurs avant l’arrivée massive des touristes qui fut une manne pour certains. Ils possèdaient un bout de terrain qui ne valait rien à l’époque de leurs parents et qui tout à coup valait de l’or. Comment les blâmer? Pour les autres, ceux qui n’avaient rien, la vie est plus difficile car les prix ont grimpé. C’est ce qui s’est passé sur nos Côte d’Azur, Ile de Ré et bien d’autres régions françaises.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s