Etre végétarien en Thaïlande

Si vous êtes végétarien et prêt à partir en Thaïlande, pas de panique. Vous trouverez de délicieuses recettes sans viande. La Thaïlande regorge d’épices et d’aromates et possède une cuisine variée et riche en saveurs. Pour les omnivores, cela peut être l’occasion de tester la cuisine végétarienne le temps des vacances. Vous ne le regretterez pas.

Les Thaïlandais : des végétariens occasionnels

Partout dans le pays, principalement à Bangkok et dans les zones touristiques, les restaurants végétariens se multiplient tandis que les restaurants traditionnels proposent de plus en plus de plats végétariens. Parallèlement, la plupart des Thaïlandais pratique le végétarisme au moins une fois par semaine.

Dans le Sud, surtout à Phuket où la tradition est plus respectée qu’ailleurs, les fortes croyances religieuses préconisent un végétarisme plus strict.

Durant le festival végétarien qui a lieu en septembre à Bangkok, à Yaowarat au cœur de Chinatown, et en octobre à Phuket, vous repérerez facilement les restaurants végétariens  grâce à leurs drapeaux jaunes. Dans le Nord, les célébrations ont principalement lieu à Chiang Mai.

Mais les cérémonies ne se limitent pas à l’aspect culinaire. Les participants doivent être propres comme des sous neufs, porter des vêtements blancs pour se rendre au temple, ne pas boire d’alcool et renoncer aux relations sexuelles dont le but n’est pas la procréation. Le Premier Ministre Prayut-Chan-ocha en personne, encourage tous les Thaïlandais à être végétariens pendant cette période.

Phuket, le festival prend des proportions impressionnantes. Les participants s’infligent des mortifications dans leur chair avec des piercings extrêmes dont les images font régulièrement le tour du monde. Âmes sensibles s’abstenir. Selon la TAT (l’Office de tourisme de Thaïlande), l’île attire des centaines de milliers de visiteurs, en majorité asiatiques : Malaisiens d’origine chinoise, Chinois, Singapouriens, Taïwanais.

Le festival végétarien : une tradition héritée du XIXe siècle

Si de nombreux Chinois se déplacent pour participer au festival végétarien, ce n’est pas sans raison. Il répond à une tradition chinoise qui a lieu tous les ans au cours du neuvième mois lunaire du calendrier chinois.

La légende de Phuket

Il est apparu en Thaïlande en 1825. A l’époque, de nombreux travailleurs chinois étaient employés dans une mine d’étain à Kathu sur l’île de Phuket, en pleine jungle. Le paludisme faisait des ravages parmi les mineurs. Une troupe d’opéra ambulante venue présenter un spectacle pour distraire les ouvriers tomba malade. Ses membres prièrent les dieux empereurs et cessèrent de manger tout produit d’origine animale. Ce régime leur réussit si bien qu’ils guérirent. Les mineurs, impressionnés par ce qu’ils considéraient comme un miracle les imitèrent. C’est ainsi que naquit le festival végétarien d’abord à Phuket avant de s’étendre à toute la Thaïlande. La pratique du végétarisme vise à purifier le corps et l’esprit et à attirer la chance.

Des motivations avant tout religieuses

Si le végétarisme occidental revêt un caractère écologique ou antispéciste, en Thaïlande il est davantage lié à la religion qu’à l’amour des animaux. On mange végétarien pour acquérir du mérite et se faire pardonner ses péchés avec l’espoir  de vivre une future vie meilleure et d’atteindre enfin le nirvana, le but ultime de la réincarnation.

Pendant la durée du festival, les restaurants végétariens se signalent par des drapeaux jaunes.

La cuisine végétarienne thaïlandaise : une explosion de saveurs

Certains n’hésitent pas à dire que les plats végétariens thaïs sont plus savoureux que les plats traditionnels. Cela s’explique par le fait que, depuis longtemps, les cuisiniers et cuisinières thaïs savent marier les épices et les herbes aromatiques aux légumes pour les sublimer. La Thaïlande est un merveilleux jardin potager.

Contrairement à ce qu’il se passe dans d’autres pays, la cuisine thaïlandaise ne se limite pas à une région ou une origine ethnique. Il entre dans sa préparation une dimension personnelle et spirituelle. Dès lors, on comprend mieux sa variété et ses mille et une saveurs.

C’est bien beau tout ça, me direz-vous, mais on mange quoi?

Voici une recette parmi d’autres :

Salade épicée au tofu

Ingrédients pour 6 personnes

  • 750g de tofu égoutté
  • 1 petit oignon rouge
  • 1 carotte de taille moyenne
  • 1 poivron vert de taille moyenne
  • 2 c. à s. de cacahuètes hachées

Pour la sauce piquante

  • 2 petits piments rouges frais, hachés finement
  • 60 ml de jus de citron vert
  • 2 c. à s. de sucre brun
  • 1 c. à s. de nuoc mâm (à remplacer par du mild soyu de chez Lima pour les végan, en magasins bio)
  • 1 tige de citronnelle fraîche émincée

Préparation de la sauce piquante

Mélangez le piment, le jus de citron vert, le sucre, le nuoc mâm et la citronnelle dans un bocal. Secouez vigoureusement.

Préparation de la salade

  1. Coupez le tofu en dés de 1 cm. Coupez l’oignon en fines tranches, la carotte et le poivron en fines lanières
  2. Mélangez le tofu, l’oignon, la carotte et le poivron dans un saladier. Versez la sauce piquante et remuez délicatement. Couvrez et mettez 3 h au réfrigérateur. Servez la salade garnie de cacahuètes hachées

Vous pouvez décorer votre plat avec de la coriandre et quelques rondelles de citron vert

salade-épicée-au-tofu

 

Il existe bien d’autres plats à déguster dont la som tam (salade de papaye épicée), le fameux pad thai version végétarienne, le kraprow pak (légumes sautés au poivre, au basilic et aux piments) pour ne citer qu’eux. Je ne vous donnerai qu’un seul conseil : faites confiance à l’imagination des cuisiniers thaïs et régalez-vous !

D’autres recettes

http://www.delices-du-monde/cuisine-thailandaise/vegetariens.html

https://recette.de/thailande/cuisine-vegetarienne

Un petit tour d’Asie avec des recettes végan  dans ce livre format e-book ou broché à un prix tout doux :

 

Sylvie

Sources : Gavroche, leparisien.fr (octobre 2016)

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Etre végétarien en Thaïlande

  1. … à Bangkok, à Yao Warat au cœur de Chinatown
    …/…
    Le festival végétarien : une tradition héritée du XIXe siècle
    …/…
    plats végétariens thaïlandais (thaï est invariable en bon français)
    …/..
    Il existe bien d’autres plats à déguster dont le som tam (salade de papaye épicée), le fameux pat thai version végétarienne, le kapao pak (légumes sautés au poivre, au basilic et aux piments) pour ne citer qu’eux. Je ne vous donnerai qu’un seul conseil : faites confiance à l’imagination des cuisiniers thaïlandaiss et régalez-vous !

    J'aime

    1. … faites confiance à l’imagination des cuisiniers thaïlandaiss …/… un seul s suffit
      Pour Yaowarat, j’avais fait une inversion (merci de l’avoir signalé), toujours est-il qu’on peut l’écrire en un seul mot. Pour le reste, vous savez comme moi que l’orthographe des mots thaï transcrits dans notre alphabet est très aléatoire.
      Bonne journée à vous !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.